11.9.17

Malévoz 3

La restitution de ma résidence est prévue vendredi prochain. Pour ceux qui passeraient vers le Lac Léman et le Valais. C'est à Monthey au Quartier Culturel de Malévoz...

9.9.17

Malévoz 2

Déjà trois semaines de résidence au Quartier culturel de Malévoz en Suisse. Le temps est à la fois figé, à la fois accéléré, tant je suis plongé dans le projet que je me suis fixé. La montagne a une présence. C'est sans doute pour cela que j'ai marché dans les pierriers à plusieurs reprises. Au col de Sanetsch ou au pied du Grand Chevalard, les glaciers ont disparu. La roche blanche est érodée, sillonnée de cannelures et parsemée de trous où parfois pousse la végétation de haute montagne. De toutes ces observations, j'ai tiré des croquis, travail préparatoire qui s'insinue dans le grand cri monde que j'ai entrepris. En voici quelques-uns :

Le glacier a disparu 4

Au-dessus du Sanetsch

Etude de plissement

Et toujours la recherche sur les cri monde :

Cri monde 121
 Répercutions sur l'oeuvre en cours composée de quatre toiles 30F :

Grand cri monde, détail 1

Grand cri monde, détail 2

22.8.17

Malévoz 1

Depuis le 21 août, je suis en résidence à Malévoz Quartier Culturel, dans le Valais suisse, en amont du Lac Léman. Le projet que j'ai proposé entre dans ma série des Cri-Monde. En voici deux esquisses. La première est un détail de motifs à décliner.

Diversité et métissage

La deuxième est un aperçu de l'oeuvre finale, grand tableau de 3mx1m...


projet grand Cri Monde


Depuis la formulation de ce projet, il y a plus de six mois, mon univers a évolué bien sûr. Il est probable que je m'inspire aussi de l'aquarelle ci-dessous réalisée cet été.


Visage envisage

Enfin l'horizon ici est chahuté par des montagnes aux formes acérées. C'est grandiose et rejaillira sur le travail d'une manière ou d'une autre... 
Merci à Iris et Marianne pour leur accueil.

3.7.17

Sculpture acier

Voici la dernière née de mes sculptures en métal.
La tête mesure 80 x 50 x 60 cms. On me dit parfois que les visages que je crée me ressemble comme si sans en avoir conscience je me représentais moi-même. C'est la raison du titre que je lui ai donnée : Miroir.


Miroir (trois quart)


Miroir (profil)


Miroir (face)

2.7.17

Visages montages

Depuis plusieurs années, j'explore une autre manière de travailler sur le visage : le montage en relief d'éléments disparates, certains sont dessinés ou peints, d'autres proviennent de collages, d'autres encore utilisent le détournement d'objets récupérés. Il y en a quelques uns dans ce blog au gré des articles. En voici une sélection uniquement sur le sujet.


C'est fini 1


Egérie


Il est temps de changer


Mèche folle


C'est fini 2


Moi sauvage 2


Nez jaune


Rire III


Survoltage


Vieille branche




Vivre vite en Avignon

En décembre dernier, nous avons créé le spectacle "Vivre vite" avec Ricardo Lopez Munoz, metteur en scène, et le théâtre de l'Entonnoir. C'était à Kourou en Guyane. Aujourd'hui, la pièce se joue au festival d'Avignon 2017 à la Chapelle du Verbe Incarné.
A la création, outre les deux acteurs Emmelyne Octavie et Yokiendy Siffrard, toute l'équipe agissait "sur" scène lors des monologues pendant lesquels le public met des casques audio. Les comédiens avaient une trame mais pas de texte précisément établi. Guillaume Feyler construisait l'univers sonore et la musique, Mickael Creusy faisait la régie, Ricardo recomposait la vidéo et moi j'improvisais des textes qui s'affichaient sur l'écran en regard des monologues, le tout en direct. Le caractère performatif du spectacle était un passionnant challenge et un vrai plaisir. Malheureusement pour des raisons techniques et financières, cette singularité n'a pu être maintenue en Avignon et les interventions multiformes ont été enregistrées. Il n'empêche que le spectacle parle en profondeur de la Guyane et de la manière dont les habitants la ressentent. Allez voir. Vous saisirez avec davantage d'acuité les récents événements qui ont ébranlé le territoire...
Article précédent sur ma résidence à Kourou ici


15h25, du 7 au 30 juillet, Chapelle du Verbe Incarné, 21G rue des Lices, Avignon

9.6.17

Sculptures Parc Kellermann

Depuis quatre ans, trois de mes sculptures sont installées dans le bassin du Parc Kellermann à la Poterne des Peupliers, Paris 13è. Hier, j'ai chaussé des cuissardes de jardinier et je les ai inspectées. Elles vont bien comme en témoignent les photos ci-dessous. 

La Parole


Le Cri


Le murmure


Le bassin grouille de vie : carpes de taille respectable, alevins en nombre, insectes aquatiques, poules d'eau, canards... Voilà aussi qui attire de temps à autre une aigrette ou un héron, m'a t-on dit, et les sculptures leurs servent de perchoirs. Les barres verticales plient et se balancent, comme sous l'effet d'un vent fort, ce qui est voulu et anime les visages. On a alors l'impression que les sculptures parlent. Cependant les deux espèces sont lourdes et au moment du décollage l'impulsion qu'elles donnent courbe encore davantage les supports. Je voulais m'assurer que rien n'était déformé. 



Une libellule sur la lèvre supérieure du Cri

Vue d'ensemble

Le lieu est situé au pied du périphérique. On se dit en regardant le plan de Paris que le bruit doit y être infernal et l'atmosphère irrespirable. C'est tout le contraire. Les gens du quartier ne s'y trompent pas. Le Parc Kellermann est un havre de paix où il fait bon déambuler, lire sur un banc ou simplement réfléchir au temps qui passe.